Écrit par 14h25 Voiture

Ce qu’il faut savoir avant d’acheter un véhicule d’occasion

vente voitures d'occasions

L’achat d’une voiture est un projet d’envergure à ne pas négliger. En effet, plusieurs interrogations viennent à l’esprit lorsqu’on se décide à faire le grand pas. Parmi elles figure la grande question : voiture neuve ou d’occasion ?

En avril 2021, 2 095 682 voitures d’occasion ont été immatriculées en France. Une augmentation de 9,4 % en comparaison avec avril 2019. De nombreuses raisons justifient cet engouement pour les véhicules de seconde main. Découvrez ici quelques conseils pour réussir l’achat d’un véhicule d’occasion.

Achetez votre véhicule d’occasion auprès d’un vendeur professionnel

Le choix d’un concessionnaire peut conditionner la réussite d’un projet d’achat de véhicule d’occasion. Les acteurs professionnels offrent une large gamme de véhicules multimarques proposés au meilleur prix. Vous avez le choix entre des véhicules à essence et à diesel, mais également hybrides ou électriques. Berlines, monospaces, citadines, crossovers, SUV, breaks… Vous trouverez par exemple sur Renault-strasbourg.fr, le site internet d’un concessionnaire de véhicules, des voitures d’occasion récentes et à faible kilométrage.

Avec ces concessionnaires, les modèles sont en bon état, immédiatement disponibles et prêts à être utilisés. De plus, vous bénéficiez d’une garantie de conformité obligatoire auprès du vendeur professionnel. Elle vise toutes les informations erronées sur la voiture (éléments dysfonctionnels, équipements manquants, kilométrage modifié…) et les défauts que le concessionnaire n’a pas mentionnés dans sa description. Cette garantie a une durée légale de 2 ans. Pendant les 6 premiers mois d’achat, vous n’avez pas besoin de prouver que le défaut incriminé était déjà présent à la livraison de votre engin, pour profiter de la garantie. Au-delà de ce délai, il faudra le faire.

Cette garantie légale ne s’applique pas lorsque :

  • vous achetez le véhicule en connaissant le défaut,
  • vous avez fait des réparations ou des manipulations qui ont engendré le défaut mentionné,
  • le vendeur a signalé le défaut.

Notez que la loi vous accorde une période de rétraction estimée à 14 jours, à partir de la signature d’un contrat d’achat d’un véhicule de seconde main. Enfin, un véhicule d’occasion acheté chez un vendeur professionnel peut faire l’objet d’aides financières. En effet, vous pouvez bénéficier de la location avec option d’achat (LOA) ou d’un crédit auto par exemple. Certains concessionnaires proposent même des options de reprise d’anciens véhicules.

achat voiture occasion

Assurez-vous du bon état de la voiture avant de l’acheter

Plusieurs dispositions légales vous protègent lorsque vous achetez votre véhicule d’occasion auprès d’un vendeur professionnel. Le concessionnaire doit par exemple vous fournir un procès-verbal de contrôle technique si la voiture de son offre de vente est vieille de plus de quatre ans. Vous devez tout de même vous assurer du bon état de fonctionnement de la voiture avant de l’acheter, surtout lorsqu’elle est de seconde main.

Vérifiez l’origine et l’historique de la voiture

Il est primordial de vérifier la provenance d’une voiture d’occasion avant son achat. Vous devez pour cela contrôler certaines pièces importantes comme la carte grise, ou encore le certificat de situation. Ce dernier document vous aide à identifier les véhicules faisant l’objet d’opposition à la vente par le Trésor public ou un huissier, pour cause de vol ou de matériel roulant inapte à la circulation.

La carte grise quant à elle porte le numéro de série ou de châssis du véhicule. Il vous suffit de le rechercher sur des plateformes gratuites pour connaître l’historique de la voiture. Les factures et le carnet d’entretien d’un véhicule d’occasion permettent également d’en savoir plus sur son état. Y sont consignés les entretiens périodiques, les réparations, mais également les pièces remplacées sur la voiture. L’odomètre vous donne la distance parcourue et donc l’intensité avec lequel les précédents conducteurs ont utilisé la voiture. La modification de cette donnée est passible de sanctions pénales allant d’un emprisonnement d’un mois à un an et d’une amende pouvant monter jusqu’à 3000 euros.

Procédez à une inspection visuelle

Elle permet de constater visuellement les éventuelles usures sur le véhicule que vous souhaitez acheter. L’intérieur et l’extérieur sont à passer au peigne fin. Nous vous conseillons de porter une attention particulière au bas de caisse et au capot moteur pour l’inspection visuelle extérieure. Ils doivent être en bon en état. Certains concessionnaires peu scrupuleux les repeignent pour cacher des défauts.

Par ailleurs, vous devez vérifier les pneus. Des pneumatiques usées peuvent avoir des conséquences fâcheuses sur la direction d’une voiture. Sa réparation coûte généralement assez cher. La vérification de l’intérieur passe par l’inspection de l’état du revêtement et le fonctionnement des sièges. Vous devez aussi contrôler la climatisation, les avertisseurs sonores, mais également les commandes au volant.

Faite un essai sur route

L’essai sur route d’une voiture d’occasion est un test grandeur nature pour vérifier l’état de fonctionnement global du véhicule. Nous vous conseillons de rester attentif à tous les bruits ou aux mouvements de caisse pendant cet essai. Pneus bruyants, vibrations lors du freinage, dureté du levier de vitesse, bruit métallique au niveau du moteur et du pot d’échappement, etc. Voici quelques dysfonctionnements courants. L’essai d’une voiture d’occasion doit durer au moins quinze minutes.

Fermer